Impact des politiques de Biden sur le secteur du paysagement

Biden Presidency Policies and Landscaping

Avec une hausse des demandes de services attendue au printemps, l’industrie de l’aménagement paysager se prépare pour son retour en force. Pour une industrie déjà en proie à une pénurie de main-d’œuvre, la question qui se pose est la suivante : quels effets les politiques de la nouvelle administration auront-ils sur le secteur de l’aménagement paysager? Dans cet article, nous examinerons les effets du gouvernement américain en étudiant de plus près la réforme des politiques d’immigration, de salaire minimum et d’action climatique.

Réforme du secteur de l’aménagement paysager et de l’immigration

Une part importante de la main-d’œuvre dans l’industrie de l’aménagement paysager est composée d’immigrants et de manœuvres. Plus important encore, de nombreuses entreprises dans ce domaine dépendent des travailleurs saisonniers de ces deux catégories pour leurs périodes de pointe. Des visas spécialisés, comme le visa H-2B, permettent aux travailleurs non qualifiés d’entrer au pays et de rejoindre la main-d’œuvre. Dans l’état actuel des choses, la réforme de l’immigration examine de près ces visas et des changements semblent inévitables.

La réforme de l’immigration pourrait toucher le secteur de deux façons :

  • Limiter le nombre de travailleurs pouvant entrer au pays

Des études menées par Lawn and Landscape révèlent que la pénurie de main-d’œuvre constitue la principale préoccupation des professionnels de l’aménagement paysager, lesquelles établissent ce niveau d’inquiétude à 6,5 sur 10. La réduction du nombre de visas délivrés aux travailleurs étrangers pourrait avoir une incidence sur la capacité d’une entreprise à entreprendre et à réaliser des projets. Personne ne veut refuser des contrats par manque de main d’œuvre, surtout pas après les retards accumulés l’an passé en raison de la pandémie.

  • Réglementer la rémunération de travailleurs étrangers

Certains partisans de la réforme de l’immigration suggèrent que ces titulaires de visa reçoivent la même rémunération qu’un travailleur local plutôt qu’un montant contractuel. Cette réglementation supplémentaire vise à inciter les propriétaires d’entreprises à embaucher des travailleurs américains avant de chercher des travailleurs immigrés.

Le manque d’intérêt de la main-d’œuvre locale et la limite imposée quant au nombre de travailleurs étrangers pouvant être embauchés pourraient se solder par une baisse des profits pour de nombreuses entreprises d’aménagement paysager à travers le pays. La réforme des politiques dans ce domaine signifie que les entreprises doivent prévoir le manque de main-d’œuvre et les pertes potentielles à l’avance.

Ce qui nous amène au prochain point…

Un nouveau salaire minimum en aménagement paysager?

Le président Biden a demandé un salaire minimum fédéral de 15 dollars de l’heure. Bien que cette politique vise les employés fédéraux, elle jette les bases d’une mise en œuvre à l’échelle nationale. L’idée d’un salaire minimum de 15 $ peut sembler intimidante, voire impossible pour de nombreuses petites entreprises, mais la réalité n’est pas si sombre. Cette augmentation se fera probablement par étapes, à raison d’un dollar par an.

Il est temps de planifier à l’avance et de voir comment cette augmentation (qu’elle soit progressive ou soudaine) se répercutera sur votre entreprise. L’augmentation du coût de la main-d’œuvre fera augmenter les coûts liés à vos projets – il s’agit simplement de trouver un nouvel équilibre. Vous devrez peut-être adapter vos pratiques d’embauche, par exemple en limitant le nombre de travailleurs que vous pouvez avoir à votre service. L’établissement d’un budget vous aidera également à faire le point sur la situation, car il y a toute une gamme de possibilités entre absorber une partie de ces coûts supplémentaires vous-même ou les refiler à vos clients.

Ressources pour améliorer la rentabilité de votre entreprise d’aménagement paysager

→ Jetez un d’œil à la liste que nous avons dressée pour vous assurer que vos projets demeureront rentables, même face à la réforme du salaire minimum

→ Téléchargez notre livre numérique sur la rentabilité pour vous aider à prendre de meilleures décisions d’affaires

Il y a aussi des avantages à augmenter le salaire minimum! Cette augmentation met plus d’argent dans les mains des gens et élargit votre clientèle. Selon certaines estimations, un salaire minimum de 15 $ donne 3 000 $ de plus par an aux travailleurs à faible revenu. Les quartiers dans lesquels vous ne faisiez auparavant que peu d’affaires vous seront désormais ouverts, certaines familles ayant un potentiel de 6 000 $ supplémentaires à dépenser et un jardin qui a longtemps été négligé. Ajustez vos services en vue de proposer des solutions de revitalisation dans des quartiers que vous n’aviez jamais desservis auparavant.

Les effets de l’action climatique sur l’industrie de l’aménagement paysager

L’administration actuelle est très axée sur la durabilité. Le président Biden est revenu dans l’accord de Paris et a signé des décrets pour lutter contre la crise climatique à l’échelle nationale. Ces mesures affectent l’industrie de l’aménagement paysager de deux façons : en nous mettant face à un défi potentiel et en nous offrant une occasion importante.

  • Le défi :

La durabilité s’oppose à de nombreuses formes d’utilisation des pesticides. La réforme touche les processus d’entretien des pelouses et du gazon. Ainsi, les restrictions en matière de pesticides pourraient entraîner des retards dans la disponibilité de certaines plantes, alors que les producteurs s’adaptent aux traitements naturels. Votre entreprise d’aménagement paysager utilise-t-elle des traitements d’entretien durables? Le temps est venu de se pencher sur cette question et peut-être d’adapter vos méthodes.

  • L’occasion :

L’action climatique étant au cœur des préoccupations de tous, notre industrie est appelée à fournir des solutions. En effet, l’aménagement paysager peut contribuer à prévenir les catastrophes naturelles. Les grandes villes nord-américaines cherchent-elles à lutter contre les effets des îlots de chaleur? Les paysagistes peuvent créer des espaces verts qui s’intègrent à l’environnement urbain. Votre région est-elle venteuse? Les arbres et les arbustes, aussi agréables à regarder qu’utiles, peuvent servir de coupe-vent. Vos clients sont-ils inquiets de l’impact environnemental des coûts de chauffage élevés? Là encore, les arbres et les arbustes pourraient être la réponse!

Vous connaissez mieux que quiconque les besoins de votre région et il est temps de mettre ces connaissances à profit. Créez des forfaits d’aménagement paysager que vous pourrez proposer aux particuliers et aux entreprises de votre région pour rendre leurs terrains résistants aux intempéries de manière durable.

À court terme, les changements de politiques de l’administration Biden présenteront sans doute certains défis, mais il y aura également des occasions lucratives pour l’industrie de l’aménagement paysager. Songez à revoir vos pratiques d’embauche, à faire preuve de créativité dans l’établissement du budget pour tenir compte de l’augmentation des coûts liés aux projets et à adapter vos forfaits d’entretien. Grâce à la planification stratégique, vous pourrez optimiser vos procédés opérationnels pour cibler une nouvelle clientèle et offrir de nouveaux services – ou laisser vos voisins se familiariser avec les services que vous fournissez déjà!

***

Comment percevez-vous les défis et les occasions découlant des nouvelles politiques de la Maison-Blanche? Faites-le-nous savoir dans les commentaires sur les réseaux sociaux!

Inscrivez-vous à notre infolettre

Abonnez-vous à notre infolettre pour recevoir un contenu mensuel sur les tendances de l'industrie, les soins des plantes, les trucs et astuces d'affaires et plus encore.

Pin It on Pinterest