Tendances en paysagement en 2021 : prévisions de notre PDG

2021 TrendsL’année 2020 a forcé de nombreuses industries à s’adapter et à modifier les normes, et le secteur de l’aménagement paysager n’a pas fait exception à la règle. Par exemple, les déplacements étant moins fréquents et les vacances quasi-inexistantes, de nombreux propriétaires ont décidé de décorer leur jardin, ce qui a entraîné une augmentation de la demande de services d’aménagement paysager résidentiel. En revanche, les projets commerciaux ont été soit reportés, soit mis en attente pour une durée indéterminée. L’enquête menée en milieu d’année par la National Association of Landscape Professionals (NALP) reflète certaines de ces réalités, avec près de 60 % des professionnels de l’aménagement paysager résidentiel reconnaissant une augmentation de leurs activités. Il va sans dire que les perspectives pour 2021 sont marquées par l’appréhension et l’espoir d’une reprise économique. Nous avons demandé à Marc Elliott, PDG de GoMaterials, quelles étaient ses prévisions pour l’année en cours. Voici donc 6 tendances à surveiller en 2021 en matière d’aménagement paysager.

Budgets d’aménagement paysager (urbain et résidentiel)

La rupture entre les budgets résidentiels et les budgets urbains ou commerciaux a été le point central de l’enquête semestrielle de la NALP. En effet, cette étude a révélé que les télétravailleurs étaient prêts à réaffecter une partie de leurs fonds à de gros projets d’aménagement paysager, longtemps en suspens. Nombre de ces projets auraient pu contribuer à l’augmentation inattendue des activités des entreprises d’aménagement paysager.

Cependant, l’année 2021 pourrait s’avérer plus délicate, car ces gros projets de rénovation se feront plus rares, et les grandes tendances économiques pourraient faire basculer le marché en faveur de budgets plus conservateurs en ce qui concerne l’aménagement paysager. D’autre part, les projets commerciaux pourraient reprendre en raison du retard accumulé dans les projets en cours, ce qui stimulerait la demande. Les projets urbains pourraient également connaître un regain d’intérêt, l’accent étant mis sur la lutte contre les changements climatiques et la nécessité d’améliorer le couvert forestier en milieu urbain.

Point à retenir

“Les entrepreneurs paysagistes devront surveiller les tendances macro-économiques et réagir adéquatement en proposant des prix concurrentiels.”

Sélection d’arbres et de plantes vivaces pour l’aménagement paysager – Variétés indigènes et biodiversité

Selon le groupe des Nations Unies pour le développement durable (GNUDD), les changements climatiques constituent une préoccupation majeure. Ainsi, nous espérons qu’en 2021, la conscience environnementale jouera un rôle plus important dans les choix de design des architectes et des professionnels de l’aménagement paysager. En conséquence, nous prévoyons de mettre davantage l’accent sur la diversité végétale et les espèces d’arbres indigènes.

Outre les préoccupations climatiques, il pourrait également y avoir un intérêt économique à utiliser des arbres indigènes et à accroître la biodiversité. Par exemple, les plantes indigènes à employer comme substituts au gazon peuvent être plus tolérantes à la sécheresse et réduire la consommation d’eau.

La diversité des arbres dans les aménagements paysagers est également apparue comme un choix rationnel en raison de son impact sur la diversité des écosystèmes. Les recherches de l’entomologiste Doug Tallamy ont mis en évidence la façon dont les chênes indigènes abritent plus de 500 espèces de chenilles qui, à leur tour, font vivre les mésanges.

Une plus grande biodiversité constitue également un facteur positif pour les entreprises. Un projet urbain d’envergure qui comprend une grande variété d’arbres réduira la transmission de maladies touchant des espèces particulières. L’an 2021 pourrait voir davantage d’entrepreneurs paysagistes à travers l’Amérique du Nord faire de la diversité un principe directeur.

Point à retenir

“La diversité des plantes réduit les maladies à l’échelle de l’espèce, et les arbres indigènes sont très utiles pour réduire la consommation d’eau.”

La pénurie de main-d’œuvre pourrait entraver la croissance

Outre les nombreux défis majeurs qui ont marqué l’année 2020, la pénurie de main-d’œuvre est la préoccupation la plus souvent citée par les paysagistes. Dans le rapport semestriel de la NALP, pas moins de 84 % des personnes interrogées ont déclaré qu’elles essayaient encore d’embaucher cette année. C’était également la principale préoccupation de 43 % des participants à l’étude « 2020 State of the Industry » de Lawn & Landscape. Lors de nos conversations avec nos partenaires pépiniéristes, la plupart ont affirmé qu’ils ont connu une réduction d’environ 20 à 30 % de leur effectif en raison de la COVID-19.

Cela aura des répercussions l’an prochain et dans environ 5 à 6 ans. Comme les pépinières manquaient de personnel en 2020, il pourrait y avoir une pénurie de plantes et d’arbustes en pot, etc. (celles qui poussent en un an) en 2021. De même, nous pourrions connaître une pénurie d’arbres à grand déploiement dans 5 à 6 ans. Cela signifie que le coût moyen des produits pourrait augmenter en 2021, à moins que la demande ne diminue en raison de tendances économiques plus importantes.

Ce qui est vrai pour les fournisseurs l’est aussi pour les professionnels de l’aménagement paysager. Avec une réduction de la main-d’œuvre en 2020, moins de gros projets ont pu être réalisés. Bien qu’en réalité, la plupart de ces projets ne représentent pas une perte de profits potentiels, puisque certains d’entre eux pourraient voir le jour l’an prochain, une réduction du nombre de travailleurs de qualité pourrait faire baisser le taux d’achèvement. Cet écart sera probablement comblé par une augmentation des prix liés à l’aménagement paysager, mais les entrepreneurs devront demeurer vigilants, car toute baisse de la demande impliquera le non-recouvrement de ces pertes.

Point à retenir

“La réduction des profits découlant de la main-d’œuvre sera probablement compensée par une augmentation des prix associés à l’aménagement paysager en 2021, mais l’état de l’économie pourrait être un facteur décisif.”

Explosion des projets au printemps 2021

Lorsque la pandémie de COVID-19 a frappé au début de 2020, de nombreux grands projets d’aménagement paysager ont été suspendus ou reportés indéfiniment. Certains d’entre eux pourraient être débloqués au printemps, ce qui créerait une explosion de projets vers la fin du premier trimestre. En outre, dans le cadre des programmes de relance, de nombreux nouveaux projets d’infrastructure pourraient bénéficier d’une aide des gouvernements fédéraux. Le comté de Nassau dans l’État de New York, par exemple, a déjà soumis une proposition d’une valeur de 583 millions de dollars, visant à créer environ 3 300 emplois. Cela pourrait représenter une grande occasion pour les professionnels de l’aménagement paysager commercial et du secteur de la construction à New York.

Un article publié par Research & Markets affirme qu’il pourrait y avoir une reprise du marché résidentiel également. Au fur et à mesure que le vaccin sera distribué, une grande partie des télétravailleurs pourrait retourner dans les bureaux. Ainsi, la tendance en matière de bricolage et de jardinage pourrait se renverser au printemps 2021

Point à retenir

“Le printemps 2021 pourrait voir un essor des activités liées à la construction et à l’aménagement paysager. Les entreprises doivent être prêtes à optimiser leurs soumissions et leurs procédures d’embauche pour répondre à cette demande et à garder un œil sur les annonces relatives au plan de relance qui pourrait se révéler très utile.”

Technologie – L’essor d’un système d’exploitation destiné aux paysagistes

À l’égard du numérique, la pandémie a été une opportunité déguisée pour l’industrie de l’aménagement paysager. Une grande partie des professionnels de l’aménagement paysager et des fournisseurs qui font affaire avec GoMaterials ont choisi d’investir dans la mise à jour de leurs systèmes informatiques en 2020. Cependant, en observant la situation de près, vous constaterez que des nouveaux systèmes d’exploitation pour l’aménagement paysager émergent. Ceux-ci s’éloignent des logiciels de base pour devenir des suites technologiques avec des fonctions interconnectées. Pensez-y comme une version des écosystèmes tels que Google ou Apple mais adaptés pour l’industrie de l’aménagement paysager.

La plupart des professionnels du paysage de notre réseau sont déjà occupés à créer des API avec LMN Software ou Aspire. Cette tendance se renforcera à mesure que les deux entreprises étoffent leurs produits en 2021. Il en résultera probablement une augmentation des opérations numérisées pour l’industrie. Si vous êtes à la recherche d’un logiciel de gestion de projet, lisez notre publication sur le sujet ici.

Point à retenir

“Les logiciels de gestion dans le secteur de l’aménagement paysager semblent avoir une forte tendance à se consolider. Les prochaines années pourraient ainsi voir l’industrie de l’aménagement paysager évoluer grâce à l’émergence d’un système de gestion agissant comme solution complète. ”

Design – Le mélange de textures dominera

Les motifs géométriques et le mélange de textures faisaient déjà fureur au cours du second semestre de 2020. De nombreux projets auxquels GoMaterials a participé furent caractérisés par une légère variation de plantes et d’arbres, tout en conservant un thème cohérent. Cette approche gagne en popularité depuis un certain temps, et 2021 pourrait être l’année où elle deviendra omniprésente. Le résultat pourrait être remarquable en ce qui concerne l’offre et la demande tant de plantes que de matériaux inertes. Pour les fournisseurs, cela pourrait signifier la création de nouveaux partenariats afin de s’assurer qu’ils diversifient leurs stocks et sont prêts à faire face à une demande plus variée. D’autre part, les professionnels de l’aménagement paysager pourraient être amenés à réorganiser leurs réseaux d’approvisionnement et à s’adresser à plusieurs fournisseurs pour leurs besoins en matériaux.

***

Les contrecoups de 2020 dicteront la plupart des tendances de 2021, mais il n’en reste pas moins que cette industrie a traversé une phase assez difficile sans subir les dommages considérables que d’autres ont connus. Avec un vaccin à l’horizon, la reprise va s’amorcer et nous ne tarderons pas à voir apparaître les premiers signes de croissance! Quelles sont vos attentes pour 2021? Faites-nous-en part dans les commentaires!

Inscrivez-vous à notre infolettre

Abonnez-vous à notre infolettre pour recevoir un contenu mensuel sur les tendances de l'industrie, les soins des plantes, les trucs et astuces d'affaires et plus encore.

Pin It on Pinterest